Dans le ventre de l’histoire Sindbad le marin ou la satire du glouton?

Main Article Content

Sébastien Garnier

Abstract

Le cycle des sept voyages de Sindbad le marin comprend un grand nombre d’actes diégétiques relevant du manger. Plus profondément, nous soutenons ici que la progression même de chaque péripétie s’appuie sur une forme de repas. À bien y regarder, les intrigues, plus ou moins complexes, comportent toutes une ou plusieurs scènes dans lesquelles se nourrir détermine la suite des événements. Nous croyons que les narrèmes mobilisés servent un projet qui ressortit à l’adab : montrer jusqu’à quelles extrémités l’accumulation pousse les hommes. Le motif alimentaire au cœur de ce dispositif relève alors de la métaphore, celle du glouton.


The story cycle of Sindbad the Sailor’s seven travelogues contains many diegetic acts related to eating. I will argue that on each journey, the narrative relies on the form of a meal. Furthermore, on closer inspection, the plots, whether complex or not, all contain one or more scenes in which feeding determines the sequence of events. I contend that the underlying narremes serve a purpose pertaining to the axiological adab system: to show to what extremes accumulation can drive people. From this perspective, the food motif at the heart of this literary device falls under the metaphor of a glutton.

Article Details

Section
Thematic Dossier

Most read articles by the same author(s)